Qui sommes nous ?

Découvrez notre histoire et ce que nous croyons.

Notre association

L’association « Eglise Protestante Evangélique des Frères de Montceau » est née en novembre 1990 dans la cité Montcellienne.

Le terme « Eglise de Frères » rappelle que nous sommes historiquement liés au mouvement anabaptiste de frères qui nait en Allemagne au début du 18èmesiècle (frères de Schwarzenau). Ces chrétiens fuient la persécution et trouvent une terre d’asile aux Etats Unis, en Pennsylvanie.

Là, les Eglises de Frères se structurent et créent une mission internationale. Le retour en Europe a lieu au 20ème siècle, dans les années 50. Quatorze ans plus tard, ces chrétiens achètent le Château de Saint Albain dans le Mâconnais, à 1h de Montceau. Ce centre devient un lieu neutre dans lequel les personnes en recherche de Dieu sont accueillies. Plusieurs viennent du bassin minier.

Dés les années 80 deux couples, David et Susie Hobert et David et Susan Griffith entourent celles et ceux qui redécouvrent l’Evangile.

En 87 l’association culturelle « Le CEP Montcellien » est créée pour l’organisation de rencontres chrétiennes.

En 90 l’association cultuelle « Eglise Protestante Evangélique des Frères de Montceau » est créée et l’Eglise achète le bâtiment du 41 rue Jean Jaurès.

Beaucoup d’eau a coulé dans le canal depuis. Des dizaines de personnes sont passées par l’Eglise. Aujourd’hui une trentaine de chrétiens se rencontrent régulièrement pour les cultes le dimanche et les réunions dans les maisons en semaine.

Les Evangéliques

Les Evangéliques sont chrétiens. Ils se réclament de Jésus-Christ en qui ils reconnaissent Dieu fait homme, pleinement homme et pleinement Dieu.

Ils reconnaissent les crédos du début du Christianisme.

Les évangéliques sont des protestants. Ils se reconnaissent dans les redécouvertes importantes de la réforme du 16ème siècle. A cette période les réformateurs affirment que la Bible seule fait autorité et doit être placée au dessus de la tradition religieuse. La redécouverte de la Bible amène la prise de conscience la plus importante : l’homme peut être réconcilié avec Dieu grâce à une libre initiative de Dieu lui-même. Cela ne repose pas sur nos prouesses ou mérites mais sur Jésus-Christ seul. Il a vécu la vie que nous devions mener et a enduré le châtiment que nous devions porter. L’homme peut donc échapper à la colère de Dieu. Jésus-Christ l’a prise sur lui à notre place. Le seul moyen de recevoir son pardon est la foi en Jésus-Christ. C’est le message des 4 évangiles, c’est pourquoi nous sommes Evangéliques.

Les évangéliques sont anabaptistes. Ils se reconnaissent dans les redécouvertes importantes de l’anabaptisme du 16ème siècle. Les anabaptistes (rebaptiseurs) disent que le baptême est réservé à celles et ceux qui placent consciemment leur foi en Jésus-Christ. Pour eux se sont ces personnes qui composent l’Eglise(et non tous les habitants d’une localité). En outre, ils réclament, avant l’heure, une séparation complète de l’Eglise et de l’Etat.

Au 20ème siècle le protestantisme traverse une période douloureuse avec le libéralisme. Le libéralisme amène une perte totale de confiance dans la Bible comme parole de Dieu. Comme Protestants Evangéliques nous croyons au contraire que l’écriture de la Bible a été conduite par Dieu de sorte que les auteurs ont écrit exactement ce que Dieu voulait nous communiquer (tout en conservant leur style).

En clair les Evangéliques se distinguent par une reconnaissance de l’autorité de la Bible en matière de foi et de vie. Celle-ci leur apprend qu’on ne nait pas chrétien mais qu’on le devient en plaçant personnellement sa foi en Jésus-Christ. Lui seul peut nous conduire à Dieu. Une bonne nouvelle qui motive leur désir d’en parler autour d’eux.

Les Evangéliques rendent un culte à Dieu le Père par Jésus-Christ en se laissant conduire et instruire par son Esprit, au moyen de sa Parole, dans les chants, les prières et la lecture de la Bible.

L’Eglise est composée des chrétiens qui confessent personnellement leur foi en Jésus-Christ. Les relations qui lient ses membres sont familiales. Le service de Dieu, n’est pas l’affaire de quelques spécialistes, mais est la responsabilité de tous ses membres.

Pour en savoir plus.

Ce que nous croyons

Si vous souhaitez découvrir ce que nous croyons vous pouvez consulter notre confession de foi.

Pour en savoir plus nous vous invitons à nous contacter ou à venir nous rencontrer. Au plaisir de faire votre connaissance.